Un «hôtel-boutique» d’une cinquantaine de chambres au niveau de la Corniche de Casablanca sur 3.500 mètres carrés, géré par l’enseigne de luxe Banyan & Tree, une maison d’hôte très haut de gamme à proximité du Thaï Garden, un resort golfique composé de trois hôtels à Marrakech confié par la très prestigieuse enseigne hôtelière Al Jumeirah, un hôtel-club 4 étoiles à Larache…Ce sont les premiers projets hôteliers de SGTM Immobilier, le nouveau pôle de SGTM, Société des Grands Travaux du Maroc, dédié donc à l’hôtellerie. Si jusqu’à présent, SGTM s’est faite plutôt discrète dans ses réalisations (Twin Center, Casa City Center, etc), désormais, son entrée de plain-pied dans l’industrie hôtelière finira sans doute par changer les choses. Depuis plusieurs années, l’entreprise construit des hôtels pour le compte de donneurs d’ordre, mais aujourd’hui, elle se lance à son propre compte. «Ce qui nous a motivé sur Casablanca, c’est qu’en dehors de l’hôtellerie d’affaire, il n’y a pas grand-chose et en particulier au niveau du balnéaire», explique Mohamed Kabbaj, l’un des administrateurs de SGTM. Créée en 1971 par Ahmed (ingénieur ENPC) et M’Hamed Kabbaj (ingénieur ESTP), la Société Générale des Travaux du Maroc s’est spécialisée dès le début dans le bâtiment et les travaux publics. Les années 80 ont été marquées par la percée de l’entreprise dans le BTP marocain avec la réalisation de chantiers importants tels que l’aéroport Mohammed V, le barrage de garde sur le Sebou ainsi qu’une grande majorité des fleurons de l’hôtellerie marocaine comme la Mamounia, le Hyatt Regency…

[Source : Chalenge Hebdo]