La société marocaine SGTM a remporté le « contrat de construction du plus grand ouvrage jamais réalisé au Maroc », a annoncé cette semaine l’Office Nationale des Chemins de Fer.

UN VIADUC D’UN MONTANT DE 1,31MMDH

C’est donc à la SGTM, qui opère dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, qu’a été accordé le contrat de construction du viaduc de « El Hachef » pour un montant de 1,31 milliards de dirhams. Ceci marquera la troisième participation de la société au projet de la future LGV (ligne de train à grande vitesse) marocaine ; la SGTM s’était déjà vue attribué la construction des deux viaducs de « Sebou » (250 ml) et de « Mharhar » (650 ml).
Les 3,5 kilomètres de « El Hachef » constituent le « plus grand ouvrage » projeté à ce jour, pas seulement dans le domaine de l’infrastructure ferroviaire, mais aussi au Maroc en général, explique l’ONCF. Les architectes de l’ouvrage auraient prévu une structure mixte pour « El Hachef », spécialement étudiée pour s’adapter aux « sols compressibles et sismiques du site sur le tronçon Nord. »

En ce qui concerne ce tronçon Nord, il a été révélé que la majeure partie de son terrassement et des ouvrages d’arts qui y apparaitront a été confiée au groupement HOUAR /SEPROB/TGCC pour 1,37 milliard de dirhams.
D’autres entreprises marocaines se sont vues attribuer des rôles dans la réalisation des travaux de la ligne de train à grande vitesse, conformément à la clause assimilée par l’ONCF de la « préférence nationale » dans les appels d’offres liés au projet. Aujourd’hui, la participation de l’entreprise nationale aux travaux d’infrastructures Génie Civil a atteint les 40%.