Somagec et la SGTM dans le quintet. L’adjudicataire sera connu dès la semaine prochaine.

TANGER : CINQ PRÉSÉLECTIONNÉS POUR LE PORT DE PÊCHE

Dernière ligne droite pour l’appel d’offres concernant le nouveau port de pêche de Tanger, dans le cadre du projet global de reconversion du port de Tanger Ville. Le 15 août dernier, les plis financiers ont été ouverts, selon une source au sein de la société d’Aménagement du port de Tanger, en charge du pilotage du projet. Après étude des offres, l’adjudicataire devrait être connu au courant de la semaine prochaine. Pour cette dernière étape, seuls cinq candidats ont été sélectionnés. Il s’agit du groupement Sidoneo-Grandi Lavori, (Italien), Sato-Esisa, (espagnol), SGTM, du Grec Archirodon ainsi que du marocain Somagec.

Ce futur port de pêche sera localisé à l’ouest de l’actuel port. Il disposera de 1.900 mètres de quais et d’environ 13 hectares de terre-pleins pour un coût global prévisionnel d’environ 660 millions de DH. Le montant final devra dépendre en effet de l’offre retenue.

Ce port devra apporter une réponse directe en matière d’espace car l’actuel port de pêche se trouve engorgé et ses installations n’atteignent pas les niveaux de qualité attendus. Des lacunes que le futur port de pêche entend bien rattraper. A noter que la Somagec a déjà remporté les travaux de la construction du nouveau port de plaisance dans le cadre du futur complexe portuaire de Tanger-ville. Une opération de 300 millions de DH avec un démarrage prévu avant la fin du mois de mars.

D’autre part, la société de reconversion planche depuis décembre dernier sur plusieurs volets pour peaufiner son projet concernant le port. Il s’agit entre autres d’une étude pour la mise en place d’un parking souterrain et d’un téléphérique, prévu pour relier le port au Centre-ville. D’ailleurs, une importante étude sur la sédimentologie de la baie de Tanger est en cours pour la protection des plages de la Baie.Rappelons que l’investissement du projet global de reconversion du port est de 6,2 milliards de DH avec une entrée en service prévue en 2016.

Ce méga chantier va au delà du simple aspect de réaménagement du territoire. Pour les concepteurs du projet, il s’agit d’abord de réconcilier la ville de Tanger avec son port et son périmètre. L’objectif ultime étant de faire de Tanger une ville entièrement tournée vers la mer et son port, non coupée de ce dernier comme elle l’a été pendant les vingt dernières années. Le but selon la Société de Réaménagement du Port de Tanger est de permettre à la ville de se positionner en tant que destination phare du tourisme de croisière et de plaisance à l’échelle internationale.

Ali ABJIOU
[Source : L’Economiste]